Economie

Deux projets de production d’électricité à partir de l’énergie solaire achevés

Tunisie :

C’est ce qui ressort du communiqué publié, par le Ministère de l’Energie, des mines et de la transition énergétique, rapporte l’agence de presse locale (Tap-Officiel). Les autorités tunisiennes ont annoncé l’achèvement des travaux de deux champs de production de l’électricité à partir de l’énergie solaire à Tataouine (sud de la Tunisie) d’une capacité de production d’environ 31,1 Gigawatt (GW) chacun. C’est ce qui ressort du communiqué publié, mardi, par le Ministère de l’Energie, des mines et de la transition énergétique, expliquant que, le champ le plus productif sera relié au réseau de la Société Tunisienne de l’Electricité et du Gaz (STEG), rapporte l’agence de presse locale (Tap-Officiel). En effet, ces deux projets ont été développés par la société italienne Eni, a précisé le ministère dans son communiqué.

Le premier projet, situé à la périphérie de Tataouine et relié à la STEG, concerne l’installation de 30 240 capteurs solaires sur une superficie de 20 hectares, ces panneaux suivent la rotation du soleil et devraient produire 10 mégawatts d’électricité par jour ( 22,5 GW par an). Quant au second projet, réalisé en étroite coopération avec l’Entreprise Tunisienne d’Activités Pétrolières (ETAP), il servira pour alimenter le champ d’extraction de pétrole “Adam” situé dans une zone non couverte par l’électricité dans la même région.

Ce deuxième projet, basé sur une technologie qui combine l’énergie solaire et le stockage de l’excédent de la production dans des batteries, est composé de 16704 panneaux solaires installés sur une superficie d’environ 10 hectares avec une capacité de 5 mégawatts d’électricité par jour (8, 6 GW par an).

De son côté, Eni a réaffirmé sa volonté d’investir dans les énergies alternatives et renouvelables en Tunisie, notamment dans le projet de raccordement du réseau d’électricité tunisien à celui de la Sicile. En 2014, la Tunisie a adopté une politique de transition énergétique visant une réduction de 30% de sa consommation d’énergie primaire par rapport au scénario tendanciel, à l’horizon 2030.

R E

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer