Régional

134 zones d’ombre identifiées à travers 19 communes de la wilaya de Ouargla

En vue de cerner les besoins de ces régions en matière de développement local

Considérées comme des « zones d’ombre » nécessitant une mise à niveau des conditions de vie du citoyen, 134  localités ont été recensées à travers 19 communes de la wilaya d’Ouargla, a-t-on appris des services de cette collectivité. Lancé par la commission de wilaya chargée du dossier durant le premier trimestre de l’année en cours, ce processus consiste notamment à identifier les besoins « nécessaires et urgents » couvrant les différents aspects de la vie quotidienne des citoyens devant être pris en charge, a-t-on souligné.

Des réunions de coordination ont été organisées, en présence de l’ensemble des acteurs concernés, en vue de cerner les besoins de ces régions en matière de développement local, a-t-on ajouté. A cet effet, plusieurs opérations concernant divers secteurs d’activités, notamment ceux ayant un lien direct avec le cadre de vie général du citoyen, ont d’ores et déjà été retenues, notamment au titre du Plan communal de développement (PCD) et du Budget de wilaya (BW), en faveur de ces régions, a affirmé le chef de l’exécutif de la wilaya, Aboubaker Esseddik Boucetta, en marge d’une visite de terrain dans la localité de Roud El-Baguel, classée dans la liste des zones d’ombre. Diverses opérations sont accordées à la localité de Roud El-Baguel dans la daïra frontalière d’El-Borma (Sud-est d’Ouargla) pour répondre aux attentes de sa population, a-t-il fait savoir.

Parmi les projets retenus en faveur de cette localité qui compte environ 325 habitants, la réalisation de canalisations d’eau potable, l’extension du réseau d’électricité vers les habitations en cours de construction, ainsi que la réalisation d’un périmètre agricole, a-t-il poursuivi. S’agissant du secteur de la santé, Roud El-Baguel va bénéficier de la réalisation d’une salle de soins susceptible de contribuer à soulager les malades des contraintes de déplacement vers des structures de santé éloignées pour une prise en charge sanitaire de base, a annoncé le chef de l’exécutif de wilaya.

Pour permettre aux élèves du premier cycle d’avoir de bonnes conditions de scolarité, un projet d’école primaire est en cours de réalisation, pour mettre fin aux cabines sahariennes utilisées comme salles de classe, dépourvues de beaucoup de commodités nécessaires, a souligné M.Boucetta, tout en étant attentif aux préoccupations soulevées par les citoyens concernant notamment la réalisation d’un réseau d’assainissement, l’aménagement urbain, l’acquisition d’un quota du programme d’habitat rural, en plus de l’alimentation en eau potable déminéralisée, acheminée actuellement depuis des compagnies pétrolières opérant dans la région. Au terme de sa visite qui a été une opportunité pour distribuer des colis alimentaires et des bavettes dans le cadre de la solidarité avec les familles établies en zones enclavées, en cette période de confinement préventif, le premier responsable de la wilaya a inspecté un projet de station de service en chantier près de la RN-53A reliant El-Borma à Hassi-Messaoud en passant par Roud El-Baguel.

R R

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer