High-Tech

Le laxisme de TikTok avec ses jeunes utilisateurs sous un déluge de critiques

Après avoir été accusée d’espionnage au profit de la Chine, l’application Tiktok est désormais taxée de laxisme en ce qui concerne l’encadrement de ses jeunes utilisateurs.

La plateforme de réseau social Tiktok se trouve de nouveau sous le feu des critiques outre-Atlantique. Un groupe d’organisations de défense de la vie privée doit ainsi déposer ce jeudi une plainte auprès du régulateur américain, alléguant que l’application, très populaire auprès des jeunes, viole la vie privée de la jeunesse en ligne.

Ces organisations appuient leur offensive sur l’inaction de Tiktok, qui n’a toujours pas réussi à retirer toutes les vidéos réalisées par des enfants de moins de 13 ans sur sa plateforme, comme il s’était pourtant engagé à le faire dans le cadre d’un accord de consentement avec les autorités américaines annoncé en février 2019.

Les autorités américaines avaient alors accusé TikTok – alors connu sous le nom de Musical.ly – de savoir pertinemment que de jeunes enfants utilisaient l’application sans avoir obtenu le consentement parental pour collecter leurs noms, adresses électroniques et autres informations personnelles. L’application avait alors dû verser une amende de 5,7 millions de dollars pour mettre fin à ces poursuites.

·Roulez jeunesse

Reste que cette affaire ne semble pas avoir été suivie d’effets du côté de TikTok. L’éditeur est ainsi accusé par de nombreuses organisations américaines de défense de la vie privée de ne pas avoir supprimé les informations personnelles concernant les utilisateurs âgés de 12 ans et moins, comme il l’avait promis dans le cadre de l’accord de consentement.

Rappelons que l’application a en effet créé des comptes destinés aux utilisateurs âgés de 12 ans et moins. Ceux-ci comprennent moins de fonctionnalités mais ne répondrait, selon les détracteurs de TikTok, pas aux exigences de la loi sur la protection de la vie privée des enfants en ligne, car l’entreprise continue de collecter des informations qu’elle partage avec des tiers dans le but de faire de la publicité.

« Nous avons constaté que TikTok compte actuellement de nombreux titulaires de comptes réguliers âgés de moins de 13 ans, et que beaucoup d’entre eux ont encore des vidéos d’eux-mêmes qui ont été téléchargées jusqu’en 2016, des années avant le décret de consentement », ont fait savoir ces organisations dans leur plainte, relayée par l’agence Reuters.

·Des liens critiqués avec la Chine

Pour elles, « TikTok reste l’une des applications les plus populaires au monde et elle est largement utilisée par les enfants et les adolescents aux Etats-Unis. Il est donc particulièrement important que la FTC enquête rapidement et de manière approfondie sur les pratiques de TikTok et prenne des mesures efficaces pour faire respecter la loi ».

Rappelons qu’outre son impact sur la jeunesse, l’application Tiktok est également soupçonnée par les autorités américaines d’espionnage au profit de la Chine. En outre, l’application est aussi sous le feu des critiques pour des manquements en termes de sécurité. C’est ainsi qu’une équipe de chercheurs a découvert plusieurs failles de sécurité dans l’application TikTok , qui, si elles sont exploitées, permettraient à des hackers de télécharger ou de supprimer des vidéos d’utilisateurs et d’accéder à leurs informations personnelles.

Ces derniers sont ainsi parvenus à utiliser un lien vérolé envoyé par SMS pour prendre la main sur le compte d’un utilisateur. Alerté fin novembre, l’éditeur de TikTok a corrigé ses vulnérabilités… un revirement qui ne semble toujours pas suffisant pour calmer les critiques.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer