édito

La réalité et l’imagination

Dans le monde on constate une grande prévention contre le corona suivit par les citoyens avant l’état bien que cette dernière a tout fait pour le bien du peuple, le virus se propage très vite d’une personne à une autre et de plusieurs façons, l’éternuements, le toucher et peut être par d’autres manières inconnu.

Le COVID-19 n’est pas bien connu rien n’est claire puisque jusque aujourd’hui il n’y a ni traitement ni vaccin c’est un phénomène très grave qu’il soit une création biologique ou causer par un animal le résultat est pareil bien que, certains guérissent  mais d’autres périssent donc, il y a une perte d’êtres humains.

En Algérie le coronavirus a commencé dans une seule région c’était facile de l’arrêter puisque, l’arrêt de voyage est venu tard certains émigrés sont rentré avec la maladie un peu partout ce qui entraine à une propagation plus large. L’état est entrain de faire le nécessaire seulement le peuple n’écoute pas, le Hirak continue, les gens sont en vacances partout avec leurs enfants comme la Sablette, les espaces de jeux, Carrefour et les services non plus, par exemple le P.T.T j’ai constaté le comportement des citoyens et les employés, deux personnes de chaque côté portait la bavette et les gans chirurgicaux ces derniers une fois à l’intérieure ils ont commencé a s’embrasser et a se serrer les mains dont tous croyait que celui qui sera toucher dieu l’a voulu et si quelqu’un est sauver c’est pareil, oui absolument la volonté de dieu est la plus forte mais en même temps notre religion nous ordonne de faire attention, suivre la décision des spécialistes et les responsables et faire en sorte que le virus s’arrête quelque part et disparaitre, aussi y’en a qui ont un opinion différent pour eux c’est la punition de notre seigneur  le tout puissant et bien quelque soit la cause garde à vous, sauvez votre vie et celle des autres car la seul chose perdu on ne pourra jamais la récupérer, si on arrive au terminus il faut descendre sans remonter.

C’est une réalité ce n’est pas de l’imagination. 

Fatima Dira

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Voir Aussi

Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer