Flash-infola uneNational

Chaabna : 7 millions d’émigrés algériens attendent l’intention du gouvernement

Logement , transfert des corps , et billets les plus importants soucis

La plupart des pays possèdes des ministères d émigrés

Les transferts de fonds vers l’Algérie ne dépassent pas 1,9 milliard de dollars par an

Samir chaabna, parlementaire de la communauté algérienne en France, a confirmé aujourd’hui mercredi qu’il y avait 7 millions d’émigrés algériens à l’étranger,  lors de forum Elmaghreb Elawsat .

Il a expliqué, que dans la plupart des pays il existe un ministère des émigrés, notant qu ‘”il est vrai qu’il y a des députés, mais ils ne suffisent pas”.

Ajoutant que ces représentants ne peuvent pas jouer le rôle adéquat et complet et être un médiateur entre eux et la communauté algérienne.

Les délégués communautaires ont souligné l’autorité actuelle sur la nécessité de donner de l’importance à la communauté algérienne à l’étranger et de renoncer à la politique d’ignorer la politique poursuivie pendant des années alors que celle-ci pourrait être le moteur du développement de l’économie nationale.

Le représentant de la communauté, Samir chaabna , a appelé à ce que la communauté soit réunie, organisée et unie conformément à ce que fait la communauté turque en Allemagne ou à ce que font les Libanais à travers le monde en créant des lobbies dans ce cadre qui servent la patrie et c’est ce que la communauté algérienne perd à l’étranger Ce qui est remarqué aujourd’hui, présence de 7 millions d’émigrés algériens, avec lesquels nous n’avons pas connu d’agir, et que les autorités doivent clarifier quels sont les droits et devoirs des migrants? – Comme il l’a dit –

* Les transferts de fonds vers l’Algérie ne dépassent pas 1,9 milliard de dollars par an

Samir  chaabna a énuméré un certain nombre de problèmes et d’obstacles dans lesquels la communauté a pataugé à l’étranger, en plus de la question des banques et du transfert de fonds. Bénéficiant à la fois à l’émigrant et à l’économie du pays. En présence de ces banques, l’émigrant peut s’assurer lui-même, sa voiture et sa maison et y mettre son salaire. C’est une chose positive pour les deux parties.

* les Marocains transfèrent plus de 3 milliards de dollars par an vers leur pays

L’argent, par exemple, les Marocains transfèrent plus de 3 milliards de dollars par an vers leur pays et les Tunisiens environ 2,7 milliards de dollars, alors que leur nombre ne dépasse pas 900000 migrants, contre 7 millions d’émigrés algériens dont les envois de fonds n’ont pas atteint seulement un milliard et 900 millions de dollars, selon le dernier recensement de décembre dernier. Et il a poursuivi: Parmi les problèmes dans lesquels la communauté patauge est le problème du logement, car les ministres du logement successifs ont organisé de nombreuses réunions avec les communautés à travers le monde et ont promis d’attribuer une part aux membres de la communauté et du jour au lendemain, ce dossier a été clos et il s’est demandé comment gagner la confiance des immigrants dans de telles circonstances?

Il s’est tourné vers le problème du billet de voyage, qu’il a dit exagéré, car le billet de Paris à l’Algérie dépasse 800 euros, tandis que le billet de Paris à New York ne dépasse pas 400 euros, ce qui augmente la souffrance des émigrés qui sont contraints de ne pas venir et prive ainsi les générations montantes de visiter leur pays d’origine et de découvrir ses traditions et sa culture. Si une famille de cinq personnes doit fournir un montant de 10 000 euros pour pouvoir venir en Algérie et que le montant est divisé entre les billets, les frais d’expédition et de résidence en Algérie, il est donc impossible pour l’émigrant de payer tout ce montant pour rentrer chez lui par rapport aux frères et sœurs migrants en Le Maroc et la Tunisie qui voyagent avec seulement 60, 70 et 80 euros. »

 a souligné la nécessité de retirer les ambassades et consulats de leur rôle limité actuellement installé dans l’aspect administratif du renouvellement des passeports et d’autres questions administratives pour devenir comme des municipalités à un moment qui devrait jouer un rôle important pour le pays de contribuer à son développement sur le plan économique et touristique et a déclaré: «Ambassades et consulats algériens Il a le rôle des communes à travers le renouvellement des passeports et certaines questions administratives, alors que sa mission dépasse de beaucoup plus que celle de polarisation dans le domaine économique et touristique, ce qui n’est pas atteint.

samir chaabna  a évoqué la question du transport des corps que les efforts des membres de la communauté n’ont pas réussi.

redouane der

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page
Fermer